« Revenir aux revues de presse

Une expédition qui sort de l’ordinaire

28 avril 2009 - L'Hebdo Mékinac-des-chenaux

135 km en rabaska en hommage aux bâtisseurs de Trois-Rivières

Une activité à la fois sportive et culturelle se déroulera les 8, 9 et 10 mai dans le cadre des festivités du 375e anniversaire. À ce moment, une trentaine de personnes remonteront le fleuve St-Laurent de Québec à Trois-Rivières à bord de rabaskas à l’occasion de l’Expédition Laviolette. De plus, des images de ce périple seront intégrées au documentaire Sur les traces de Laviolette qui vise à découvrir la véritable identité du Sieur de Laviolette, fondateur de Trois-Rivières.

 «Ce sera tout un défi pour les participants. Le but de cette aventure est de rendre hommage aux bâtisseurs de la colonie trifluvienne ainsi qu’aux colonisateurs qui ont exploré la vallée du St-Laurent», explique Pierre Saint-Yves de la compagnie Les productions HERODOTUS, productrice du film Sur les traces de Laviolette.

Les aventuriers de l’Expédition Laviolette proviennent de deux organisations, la Réserve navale NCSM Radisson et l’usine Marmen. «Nous avons 13 personnes de l’unité de réserve navale qui s’entraînent depuis septembre afin d’être prêts pour ce grand voyage», informe le maître de première classe Gilles Villeneuve. «Au départ, notre contribution se limitait seulement à entraîner les rameurs de la réserve. Toutefois, nous nous sommes lancés à fond dans ce beau défi et quelques-uns des membres de l’équipe de rabaska Marmen ont sauté dans l’aventure», annonce Stéphane Thiffault, capitaine de l’équipe de rabaska de l’usine Marmen.

Pas de tout repos

Les participants en sont conscients, remonter le fleuve en rabaska pendant 135 kilomètres ne sera pas une sinécure. Des obstacles tels que le courant fort en cette période de l’année et la limite de temps de trois jours ne jouent pas en faveur des pagayeurs. «Nous prévoyons faire de 8 h à 10 h d’avironnage par jour. Nous aurons également à faire face à d’autres difficultés spécifiques à notre excursion comme le pont de Québec le premier jour et le rapide Richelieu le lendemain», avise Michel Marin, barreur de l’équipe Marmen.

Déroulement

Le départ de l’expédition se fera du bassin Louise à Québec le 8 mai à 8 h. Le soir, les participants feront une halte à Portneuf avant de repartir le samedi, à 8 h, vers Champlain. Finalement, ils quitteront la municipalité de la MRC des Chenaux le dimanche en fin de matinée pour atteindre l’île St-Quentin vers 14 h. Tout au long de son périple, l’expédition aura également comme mission de recueillir et de transporter des lettres contenants les souhaits pour l’anniversaire de Trois-Rivières de municipalités telles que Portneuf, Champlain, et Honfleur en France. Ces dernières seront remises au maire Yves Lévesque, le 10 mai, à 14 h, à l’île St-Quentin.

« Revenir aux revues de presse
À propos

Les productions Hérodotus produit des films et séries documentaires qui jettent un éclairage nouveau sur des phénomènes sociaux, explorent et démystifient des sujets historiques, dévoilent et expliquent avec clarté les diverses formes d’activités humaines. Notre mission est de traiter chacun de ces sujets sous des angles inédits, avec audace et rigueur « afin que le temps n’abolisse pas le souvenir des actions des hommes ».

Création et hébergement du site Internet par SYN Média
© Tous droits réservés - Les productions Hérodotus