« Revenir aux revues de presse

Radio-Canada double sa programmation locale

27 août 2010 - Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Près de six mois après l’inauguration de ses nouveaux locaux au centre-ville de Trois-Rivières, Radio-Canada Mauricie annonçait hier que la programmation locale produite par la station trifluvienne allait doubler cette année, rien de moins. Le même sort devrait d’ailleurs survenir sous peu du côté de la station de radio régionale de Radio-Canada.

En premier lieu, le Téléjournal Mauricie en semaine passera du format de 30 minutes à celui d’une heure, de 18 h à 19 h, avec Sophie Bernier à l’antenne du lundi au jeudi. Michel Bherer occupera ce poste les vendredis, samedis et dimanches.

Effective à compter du 13 septembre, cette demi-heure supplémentaire permettra à Radio-Canada de se concentrer sur les analyses et les chroniques, notamment avec Sébastien Proulx pour commenter l’actualité, Gérald Fillion pour traduire les rouages de l’économie, mais surtout avec une présence plus importante du monde culturel en compagnie de Josée Bourassa et du monde sportif avec Richard L’Heureux.

Les deux animateurs délaissent le format de leurs émissions hebdomadaires pour répartir leur temps d’antenne toute la semaine, avec des interventions plus longues, de 5 minutes, au sein du bulletin de nouvelles. «On va toucher la culture de chez nous et celle de partout au Québec qui vient toucher la région», observe Josée Bourassa.

Richard L’Heureux se réjouissait de son côté de constater la place que l’on accorde enfin aux sports dans un bulletin d’information et ce, au quotidien, fait qu’il ne se souvient pas avoir vu depuis le début des années 1990.

La météo locale aura aussi une belle place dans le bulletin régional, avec l’arrivée de Nathalie Bruneau, qui était à RDI auparavant et qui se réjouit de retrouver sa ville natale. Avec graphiques, tableaux, images radar et satellite, elle couvrira désormais Trois-Rivières et Shawinigan, mais aussi Sainte-Geneviève-de-Batiscan et Deschaillons, donne-t-elle comme exemples.

Productions régionales en chantier

Le chef de la station, Paul Rousseau, était tout aussi ravi d’annoncer les nouvelles productions régionales qui sont actuellement en chantier et qui prendront l’antenne cette année, notamment trois séries qui profiteront d’une diffusion régionale, et éventuellement d’une diffusion sur le réseau.

La première série concerne la radio. La Première Chaîne de Radio-Canada diffusera cette saison une série de quatre émissions animées par Jacques Lacombe sous le titre À votre portée. Le directeur de l’OSTR proposera aux auditeurs de visiter une oeuvre classique de l’intérieur et commentera les divers mouvements, avec pistes sonores, sinon en s’accompagnant lui-même au piano.

Le tout débute le dimanche 12 septembre à 17 h. L’émission sera diffusée ici d’abord, et au printemps sur les ondes de Espace Musique pour l’ensemble du Québec. Même qu’à Radio-Canada, on travaille actuellement pour offrir le tout en baladodiffusion.

Pour ses quatre émissions, Jacques Lacombe se concentrera sur une pièce qui sera reliée à un concert de l’OSTR présenté la semaine suivante. Habitué aux vastes auditoires, M. Lacombe se retrouve néanmoins un brin nerveux cette fois. «S’entendre parler à la radio, ce n’est pas la même chose que de s’entendre diriger», sourit-il.

Bryan Perro occupera pour sa part le petit écran avec ses Créateurs fantastiques du Québec, titre de sa nouvelle émission. Il y sera question de légendes et de réalités, avec bon nombre d’entrevues réalisées avec des gens qui racontent.

D’ailleurs il précise. «On ne veut pas savoir si la bête ou le monstre existe, on veut savoir comment il existe, et pourquoi», dit-il. L’homme se concentrera principalement sur la Mauricie, à la recherche du «noyé du Lac des Piles» ou du «monstre de la rivière Saint-Maurice», dit-il. On débutera cette année avec cinq émissions, et possibilité de 15 en trois ans. Les émissions seront diffusées en Mauricie et sur le réseau au printemps, en HD.

Pierre Saint-Yves intègre de son côté les locaux de Radio-Canada avec la production d’un documentaire en quatre parties sur le phénomène Saint-Tite, histoire de comprendre la complexité de cette organisation, d’observer la métamorphose de la municipalité et de comprendre les éléments de ce succès, dit-il. La diffusion est prévue en septembre 2011.

Enfin Pierre Marceau travaille sur une nouvelle émission de Tout le monde en parlait, concernant le flottage du bois. Mais attention, le journaliste est présentement aussi au travail avec l’équipe de l’émission Enquête. Mystère

« Revenir aux revues de presse
À propos

Les productions Hérodotus produit des films et séries documentaires qui jettent un éclairage nouveau sur des phénomènes sociaux, explorent et démystifient des sujets historiques, dévoilent et expliquent avec clarté les diverses formes d’activités humaines. Notre mission est de traiter chacun de ces sujets sous des angles inédits, avec audace et rigueur « afin que le temps n’abolisse pas le souvenir des actions des hommes ».

Création et hébergement du site Internet par SYN Média
© Tous droits réservés - Les productions Hérodotus