« Revenir aux revues de presse

Le Festival western n’a plus de secret

5 septembre 2011 - Le Nouvelliste

Trois-Rivières – À cinq jours du début du Festival Western de Saint-Tite, Radio-Canada Mauricie diffusera dès ce soir, à 18 h 30, St-Tite, Far West, PQ, une série documentaire qui fait découvrir aux téléspectateurs toutes les facettes de cet immense happening coloré de cow-boys. Ce soin demain, mercredi et jeudi, toujours à 18 h 30, on présentera au total quatre épisodes de 30 minutes qui devraient ne plus laisser beaucoup de points d’interrogation dans la tête des téléspectateurs quant à l’organisation de cet événement annuel.

C’est le réalisateur Pierre Saint-Yves qui a concocté le tout en échelonnant son travail sur une période de dix mois, entre juillet 2010 et mai 2011. Au sortir de cette aventure, non seulement le Festival n’avait plus de secret pour lui, mais il avait réalisé 75 heures de tournage pour créer les deux heures du documentaire qui seront portées au petit écran.

« En 34 ans de journalisme, j’ai souvent couvert le Festival de Saint-Tite et je pensais le connaître, mais là, j’ai réellement abordé tous les aspects et j’ai eu des surprises, ne serait-ce que la façon dont la population embarque », observe le réalisateur.

Les téléspectateurs en auront un bel aperçu ce soir puisque le premier épisode est consacré à la métamorphose de cette municipalité de 4000 habitants qui, chaque fin d’été, se prépare à recevoir entre 600 000 et

650 000 visiteurs. On y voit qu’en quelques semaines, le lieu se transforme en ville western pour honorer comme il se doit les dix jours de célébrations collectives qui suivront.

Dans ce premier épisode, certains témoignages des fondateurs du festival permettent du coup de suivre l’histoire de ce happening depuis ses débuts, de comprendre mieux le phénomène et de constater que, comme le dit un citoyen dans ce document, ce « chaos organisé » n’est « pas qu’un festival, c’est un mode de vie. »

« On a appris à grandir ensemble », dit-on à Saint-Tite.

Que ce soit par la décoration de leur demeure ou par la location de leur stationnement et de leurs terrains, les citoyens sont mis à contribution, quitte à générer quelques inquiétudes au passage.

Car si le festival trouve matière à créer une effervescence joyeuse chez plusieurs, on ne cache pas non plus qu’au sein de la population, certains citoyens sont contre.

« Je ne voulais pas en faire un document complaisant non p1us », observe Pierre Saint-Yves, « mais les gens les plus réservés face au festival n’ont pas voulu m’accorder d’entrevue ».

Demain soir, l’épisode intitulé La ville sous occupation, permet de mesurer l’ampleur des services qui se déploient sur l’ensemble du territoire de Saint-Tite et d’observer toutes les mesures de sécurité qui sont prises pour gérer les milliers de festivaliers qui surgissent à bord de leurs roulottes et de leurs caravanes.

À l’école secondaire du patelin, les terrains sont notamment métamorphosés en immense terrain de camping alors que dans les cours de chacun, on accueille d’autres campeurs, ce qui génère une source de revenus appréciable au moment de payer les taxes foncières.

Dans le troisième épisode, on verra mercredi les cow-boys entrer dans la ville et on apprendra comment le festival a su se tailler une place de choix dans l’univers des rodéos, tout en maximisant l’ambiance qui va de paire.

Enfin jeudi, l’épisode Le country en vedette fait la démonstration de cette culture au Québec. Au menu: musique country, danses en ligne et témoignages d’artistes qui trouvent à Saint-Tite une visibilité qui les ravit, si bien qu’ils s’en sont fait un rendez-vous incontournable:

Le réalisateur Pierre Saint-Yves présente dès ce soir une série documentaire sur les multiples facettes du Festival western de St-Tite, sur les ondes de Radio-Canada Mauricie. Les téléspectateurs y reconnaitront d’ailleurs la voix du comédien et chanteur Gildor Roy, à la narration.

« Revenir aux revues de presse
À propos

Les productions Hérodotus produit des films et séries documentaires qui jettent un éclairage nouveau sur des phénomènes sociaux, explorent et démystifient des sujets historiques, dévoilent et expliquent avec clarté les diverses formes d’activités humaines. Notre mission est de traiter chacun de ces sujets sous des angles inédits, avec audace et rigueur « afin que le temps n’abolisse pas le souvenir des actions des hommes ».

Création et hébergement du site Internet par SYN Média
© Tous droits réservés - Les productions Hérodotus